En ces temps de confinement où les interactions sociales sont au point mort, un projet de lien intergénérationnel voie jour entre l’école Paul Eluard, le lycée Henri Leroy et la maison de retraite de Port Saint Louis du Rhône.

C’est lors du confinement du printemps que madame Myriam Ghedjati, institutrice de l’école Paul Eluard, met en place une correspondance entre ses élèves et nos anciens de la maison de retraite. Ce lien a redonné du courage à tous, petits et grands pendant cette période plus que difficile.

A l’annonce du nouveau confinement, c’est tout naturellement que cette enseignante reprend le projet et s’associe aux classes de la section ASSP du lycée Henry Leroy de madame Charlotte Stamatiou.

En effet, ces lycéens sont formés pour être de futurs soignants et sont régulièrement accueillis en stage dans l’EHPAD de la ville dans le cadre de leurs études. Particulièrement sensibles à la situation actuelle, ils ont souhaité apporter leur soutien moral aussi bien aux résidents qu’au personnel soignant de cet établissement.

Ainsi donc, se met en place la rédaction de lettres d’encouragement, la création de décorations de Noël et de petits cadeaux qui seront déposés au pied du sapin de l’EHPAD. Tout sera confectionné avec du matériel de récupération par les petites mains des élèves.

Au-delà du projet pédagogique pour les primaires et les lycéens, c’est un apprentissage de l’échange, de la solidarité, de la générosité et tout simplement du vivre ensemble qu’insufflent les deux enseignantes à leurs élèves. Rappeler à nos anciens que même dans ces moments difficiles de replis sur soi imposé par la distanciation, nous ne les oublions pas. Rappeler aux jeunes qu’ils ne sont pas seuls, que les générations précédentes ont toujours beaucoup de choses à nous apporter. En fait, du lien social et plus encore, du lien intergénérationnel se crée grâce à cette action.

Pour concrétiser ces liens, une rencontre « en vrai » est prévue au printemps lors du festival de la Camargue. Les élèves et les anciens devraient pouvoir échanger cette fois-ci en face en face pour le plus grand bonheur de tous. Croisons les doigts pour que la situation sanitaire se soit suffisamment améliorée pour le permettre.

Nous leur souhaitons une bonne réussite dans ce projet formidable. Merci à vous mesdames.

A LIRE AUSSI :

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *