Eranova inaugure son site de production de biomatériaux à base d’algues à Port Saint Loouis du Rhône

16 février 2022 à 19h00 (modifié le 16 février 2022 à 16h23)
source : Gomet.net 
crédit photo : Eranova
 

Six ans après ses débuts, la société Eranova inaugure ce vendredi 18 février sa première plateforme de transformation en biomatériaux d’algues vertes d’échouage, sur son site de Port-Saint-Louis du Rhône. Ce procédé a vocation à créer un emballage pour les produits industriels qui soit biodégradable, compostable et recyclable.

Pour les deux co-fondateurs de la société Eranova, Philippe Lavoisier et Philippe Michon, c’est un premier pas vers la « sortie d’un monde plastique fossile en valorisant un déchet, assurant ainsi la transformation des algues d’échouages de l’Etang de Berre et de la côte en produit à forte valeur ajoutée ». « Nous venions tous les deux du secteur de l’emballage. Très vite, il nous a paru important de proposer une solution alternative », relate Philippe Michon, contacté par Gomet’. La société Eranova voit le jour en 2016 dans le but de mettre en oeuvre son projet Alguex, et choisit les Bouches-du-Rhône pour son implantation, en raison de la proximité avec l’étang de Berre, la mer, mais aussi de la mise à disposition d’une friche industrielle par le Port de Marseille Fos.

 

De nombreuses personnalités politiques locales feront le déplacement pour l’occasion, comme la présidente du Département et de la Métropole Martine Vassal, le maire de Port-Saint-Louis-du-Rhône Martial Alvarez, la conseillère régionale (LREM) Isabelle Campagnola-Savon. Seront également présents des responsables de Total Développement régional (TDR, qui a subventionné le projet à hauteur 200 000 euros), le directeur de Provence Promotion Philippe Stefanini et des représentants de l’Agence pour le développement durable (Ademe). En effet, cette dernière a sélectionné le projet Alguex en 2017 dans le cadre du programme d’investissement d’avenir (PIA).

Une usine de 100 hectares à horizon 2023-2024

La phase 1 du projet Alguex, qui sera dévoilée vendredi, se chiffre à 6 millions d’euros, dont 120 000 euros de subventions de la Métropole, ainsi qu’une levée de fonds de 2,3 millions d’euros effectuée en octobre 2019. Le démonstrateur finalisé s’étend sur 1,3 hectares et emploie à ce jour huit personnes (treize à terme). « Le démonstrateur se compose de bassins d’algues et d’une usine où on effectue le séchage, le broyage, et la transformation du matériau », décrit Philippe Michon. Au total, la société envisage une production de biomatériaux de 300 tonnes par an.

Eranova a déjà signé plusieurs partenariat pour la commercialisation de ses biomatériaux : des sacs poubelles conçus à partir de leurs algues seront ainsi vendus chez le géant de la distribution Carrefour à compter d’avril, de même que les sacs de l’enseigne Du Pareil au même, au niveau national. Eranova collabore également avec l’association La Goutte Bleue, qui a intégré des sacs fabriqués à base d’algues à son kit de ramassage de déchets.

Enfin, la société savoyarde est en discussion avancée avec le Maroc et l’Indonésie pour se lancer à l’international.

lire la suite de l’article sur Gomet.net

 
 

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.