Eranova installe Alguex à Port-St-Louis pour faire du plastique à base d’algues

La filière des microalgues commence à prendre forme autour de l’étang de Berre. Après Vasco qui travaille sur la production de biocarburant à base d’algues, un nouveau projet est en train de naître sur la zone industrielle de Fos-sur-Mer, sur le quai des Tellines à Port Saint Louis du Rhône. Baptisé Alguex, il est porté par la société savoyarde Eranova

Une société Française pour l’innovation 

 Nous utilisons le soleil et un polluant pour fabriquer un matériau renouvelable

Le projet Eranova est un projet industriel pour la fabrication de plastiques issus d’une biomasse en rupture avec solutions actuellement utilisées pour les plastiques biosourcés. Les algues d’échouage.

Les biomasses utilisées à ce jour mobilisent des terres arables, réaffectent des terrains agricoles et nécessitent pour leur transformation des ressources énergétiques importantes.

Eranova est labellisé Programme d’Investissement d’Avenir de l’ADEME 2017, il est soutenu par TOTAL TDR, la région Paca et la BPI.

Le marché adressé par la société Eranova et sa gamme de polymères biosourcés dénommée Alguex est le marché de l’industrie du film d’emballage, le marché du contenant en plastique souple, rigide sous toutes ses formes de transformation avec un point focal sur différentes options de fin de vie  biodégradabilité, compostabilité , réutilisation et recyclage .

 Ces marchés représentent un volume mondial de plus de 350 MT, peu de ressources issues de l’Europe et un potentiel de croissance à 2 chiffres sur les prochaines années.

Un polluant une ressource. Plusieurs débouchés.

Dans le modèle productique Eranova des biopolymères, la biomasse utilisée par Eranova est issue des macro-algues d’échouage. Les algues utilisées sont celles ramassées par les collectivités qui sont actuellement non ou peu valorisées. Eranova utilise donc une ressource polluante comme matière première.

Le modèle pré industriel prévoit la construction de bassins sur 1.2h hors mer , puis un scale up à 50 hectares pour une production de 10000 t de plastique biosourcés à l’horizon 2022 -2023.L’objectif de la mise en bassins des algues après ramassage est   de maximiser les niveaux des polysaccharides de réserve  .En bassins le métabolisme de celles-ci est bouleversé .Un processus breveté permet alors l’extraction des composés spécifiques pour la formulation des matières biosourcées mais aussi de composés utilisables pour d’autres voies de valorisation ,telle l’alimentation ou le nutraceutique Le process est  quasiment totalement issu d’une industrie décarbonée et fortement absorbeur de C02 la totalité de la biomasse algale est utilisée et valorisée participant ainsi à la réduction de l’impact

en savoir plus:  https://www.ademe.fr

source et crédit photo: http://www.eranovabioplastics.com/

 

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires.
  • chat
    Ajouter un commentaire