Rues vidées. Fini les éclats de rire, le bruit des verres sur le comptoir, les tabourets qui raclent sur le parquet. Stores baissés. Terminées l’odeur du café au matin, les bières qui s’entrechoquent le soir. 

Bars fermés. 

Depuis une semaine déjà, l’arrêté préfectoral n°195 du 17 octobre 2020 interdit à nos bars et buvettes de fonctionner normalement. « Les buvettes et lieux de restauration debout sont interdits ». Cette décision s’applique à toute la métropole Aix-Marseille Provence, dont Port Saint Louis fait partie. Qu’importe que notre ville soit bien éloignée des principaux clusters, qu’importe les maigres cas COVID sur la commune… La sentence est irrévocable. 

Comme pour continuer d’étouffer nos commerçants déjà mis à mal par un confinement allongé et des mesures erratiques, le dernier décret ministériel (2020-1262, article 51) sonne comme le coup final d’un combat truqué : tout comme les salles de sport, les salles de jeux ou les salles d’exposition, les lieux de débit de boissons ne sont plus autorisés à accueillir du public. 

Tout notre soutien va à nos commerçants, à nos bars qui, à cause d’une gestion de crise des plus questionnable, se voient être dans une position des plus délicates. Malgré les aides promises par l’État, la réalité quotidienne reste et demeure loin des idéaux des bureaucrates : les commerces agonisent. 

Force à vous, commerçants, cafetiers, que l’État abandonne à sa douleur. 

Force à nous, vos clients, qui sommes privés de notre liberté d’être chaleureux, conviviaux… Humains.

Nous espérons de tout coeur que cette situation ne soit que temporaire et que, bien vite, nous pourrons de nouveau nous retrouver autour d’un café, d’une bière… d’une moresque. 

A LIRE AUSSI :

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *