UN THEÂTRE NOUVEAU « S’EXHUBERANT » DANS L’ENERGIE D’UN ELEMENT PRIMORDIAL

Le samedi 13 juillet 22h30 à Fos sur Mer – Etang de l’Estomac

Fleuves, lacs, mers et ports sont, avec les forêts, nos réservoirs d’imaginaire.
Scènes vierges, les surfaces d’eau demeurent des respirations non bâties de l’urbain, des
fragments d’horizons qui portent le citadin contemporain comme à la lisière de la jungle des villes.
Les mythologies nées de cet élément, du surf à l’engloutissement, construisent aussi notre futur, entre idéaux de glisse, craintes de pénuries et recherches d’eau-delà.
C’est sur cette eau forte et pour un large public, que LE VOYAGE EXTRAORDINAIRE
propose de transposer un monde immanent en poésie politique.

LE VOYAGE EXTRAORDINAIRE

ACTE I COSMOGONIE
Un nouveau monde se développe, mis en œuvre par des figures mythologiques symbolisant les 4 éléments.
ACTE II ECCE HOMO
La planète se peuple de figures contemporaines vaccant à leurs occupations.
ACTE III TRANSMUTATION
Le monde vascille.
Précédés par leurs éclaireurs, deux émissaires chevauchant d’étranges montures, explorent l’étendue d’eau à la recherche d’un nouveau monde.
Flottant au centre de la scène, une planète prend alors vie sous les pas feutrés de Gaya.
Cœur scénographique dramatique, la planète rayonne sur la vie qui se développe de part et d’autre de son orbite :
A coups de magistrales touches de lumières, de couleurs et de détonations, acteurs-chimères, joutes de feu, envolées musicales et mécaniques incandescentes forgent les contours de ce monde neuf, bientôt peuplé d’une population contemporaine.
D’aubes en crépuscules, brillante, fumante, la planète elle, poursuit sa rotation, s’usant et se consumant, peut-être ravivée au final par la vie qui reprend ses droits.

Lire plus :  Stop! L'incinérateur SOLAMAT MEREX veut s'agrandir

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *