Communiqué de presse du collectif citoyen Antipass de PSL

réunion collectif antipass

Un collectif citoyen antipass s'est crée à Port Saint Louis du Rhône pour le libre choix à la vaccination et pour le respect des droits de l'homme.

Le collectif citoyen antipass de Port Saint Louis du Rhône communique auprès de la population : 

Bonjour je me présente boudoux Christelle née à PSL il y a bientôt 50 ans citoyenne révoltée contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire covid19.

Au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron j ai créé un groupe Facebook qui se voulait solidaire entre les personnes ayant été choquées par ses annonces et soucieuses de notre liberté. Il a très vite atteint les 800 membres en une semaine mais la censure des publications devenant contraignante, nous avons eu l’idée avec quelques membres très actifs de monter un vrai collectif citoyen avec un réel engagement physique par le biais de réunions publiques hebdomadaires chaque jeudis 19 h place Jacques Brel où l’on échange sur l’actualité et sur l’information aussi bien entre vaccinés ou non vaccinés, et des réunions privées où l’on structure des actions.

Le collectif se veut démocratique. Les décisions sont prises par vote à majorité lors des réunions ou d’échanges mail et téléphonique, il est uni au sein des valeurs de liberté et respect des droits de l homme vers un but de défendre chaque citoyen face aux attaques de nos libertés par la mise en place de ce pass sanitaire.

Nous avons créée un flyer informatif et communicant que nous allons distribuer dans les boîtes aux lettres de la ville de Port Saint Louis afin que le collectif grandisse et permette à chacun d’être informé sur son existence.

Après les travailleurs se sont nos enfants et notamment leur secret médical et l’autorité parentale qui sont bafoués dans les mesures annoncées par le ministre de l’éducation nationale m. Blanquer pour la rentrée scolaire 2021-22 dans les collèges et lycées. A savoir que discrimination est d’ores et déjà ordonnée car au 1 er cas de covid dans une classe seuls les élèves non vaccinés seront “évincés ” des cours en présentiel. Il va de soi que l’on est en mesure de s interroger sur l’école de la République.

Les fédérations sportives dont dépendent nos associations sportives locales ne sont pas en reste et devront si elle suivent la loi du 5/08/21 sur le pass sanitaire en demander un aussi des l’âge de 12 ans au 30/09/21.

Le collectif s est d’ores et déjà rapproché d un cabinet d’avocats en droit public et ne manquera pas de faire tout ce qui est en son pouvoir pour lutter contre toutes formes discriminatoires notamment sur les mineurs.

C est dans l’union et la solidarité que nous voulons avancer nous port saint louisiens du collectif citoyen “pour la Liberté et le respect des droits de l homme”.

Vous pouvez écouter l’interview de Christelle Boudoux, adhérente du collectif.

Collectif citoyen antipass de Psl

Pour les contacter

Vous pouvez retrouver le collectif citoyen antipass de Port Saint Louis du Rhône sur leur groupe facebook : https://www.facebook.com/groups/941999006363662 

ou les contacter par mail : collectifantipass@gmail.com

Fermeture des bars sur PSL : entre incompréhension et colère

Rues vidées. Fini les éclats de rire, le bruit des verres sur le comptoir, les tabourets qui raclent sur le parquet. Stores baissés. Terminées l’odeur du café au matin, les bières qui s’entrechoquent le soir. 

 

Bars fermés. 

 

Depuis une semaine déjà, l’arrêté préfectoral n°195 du 17 octobre 2020 interdit à nos bars et buvettes de fonctionner normalement. « Les buvettes et lieux de restauration debout sont interdits ». Cette décision s’applique à toute la métropole Aix-Marseille Provence, dont Port Saint Louis fait partie. Qu’importe que notre ville soit bien éloignée des principaux clusters, qu’importe les maigres cas COVID sur la commune… La sentence est irrévocable. 

 

Comme pour continuer d’étouffer nos commerçants déjà mis à mal par un confinement allongé et des mesures erratiques, le dernier décret ministériel (2020-1262, article 51) sonne comme le coup final d’un combat truqué : tout comme les salles de sport, les salles de jeux ou les salles d’exposition, les lieux de débit de boissons ne sont plus autorisés à accueillir du public. 

 

Tout notre soutien va à nos commerçants, à nos bars qui, à cause d’une gestion de crise des plus questionnable, se voient être dans une position des plus délicates. Malgré les aides promises par l’État, la réalité quotidienne reste et demeure loin des idéaux des bureaucrates : les commerces agonisent. 

 

Force à vous, commerçants, cafetiers, que l’État abandonne à sa douleur. 

Force à nous, vos clients, qui sommes privés de notre liberté d’être chaleureux, conviviaux… Humains.

Nous espérons de tout coeur que cette situation ne soit que temporaire et que, bien vite, nous pourrons de nouveau nous retrouver autour d’un café, d’une bière… d’une moresque. 

A LIRE AUSSI :