Exercice “ORSEC TSUNAMI” – Jeudi 4 novembre

Jeudi 4 novembre 2021 entre 10h et 14h un exercice “ORSEC Tsunami” aura lieu en mode état-major (sur table), auquel participeront les communes de Cassis, Fos-sur-Mer, Marseille, Martigues, ainsi que la Métropole Aix-Marseille-Provence, des exploitants industriels (Elengy-Cavaou, Esso-Fos, Fluxel-Fos, Plateforme pétrochimique de Lavéra) et des opérateurs “réseaux” (EDF Martigues-Ponteau, ENEDIS et RTE).
Toutefois, les sirènes SAIP (Système d’Alerte et d’Information des Populations) situées à Fos-sur-Mer, Martigues, Port-de-Bouc et Port-Saint-Louis-du-Rhône retentiront, et émettront durant une minute et quarante-et-une seconde, le signal d’alerte indiquant à la population avoisinante de se mettre à l’abri.

L’exercice

La façade méditerranéenne de la France est exposée au risque tsunami causé par un séisme proche. Le Siracedpc de la Préfecture des Bouches du Rhône (Service Interministériel Régional des Affaires Civiles et Economiques de Défense et de Protection Civile) a élaboré en “interservice” élargi à des partenaires universitaires, une procédure opérationnelle visant à renforcer le circuit de l’alerte Tsunami, de son déclenchement jusqu’à sa fin effective. Cette procédure, rattachée au dispositif ORSEC départemental, a ensuite été déclinée par les communes et exploitants industriels.

♦ Les objectifs 

Les objectifs principaux de cet exercice, outre la chaîne d’alerte, seront de tester les procédures de mise à l’abri des personnes et de mise en sécurité des installations industrielles. Il a également pour but de sensibiliser la population sur les réflexes à adopter face à une situation de ce type.

Source : Préfecture des Bouches du Rhône.

Un tsunami est provoqué par un séisme sous marin ou côtier se produisant à faible profondeur (moins de 50 km de profondeur) et possédant une magnitude d’au moins 6,5. L’amplitude du tsunami généré augmente avec la magnitude du séisme. A partir d’une magnitude 8, le séisme peut générer un tsunami potentiellement dévastateur au niveau d’une mer ou d’un bassin océanique. Les séismes dont la magnitude dépasse 8,7 comme celui du Japon du 11 mars 2011 et celui de Sumatra du 26 décembre 2004 (Mw 9,2) induisent des tsunamis majeurs qui provoquent des inondations le long des côtes de tout le bassin océanique concerné.

>> En savoir plus sur le phénomène des tsunamis