Interview de Madame Sylvie Grach – par les lycéens de première GA

sylvie di benedetto grach henry leroy port saint louis du rhone le gabian

Interview exclusive !

Le 16 février 2021, nous avons interviewé Madame Grach, notre professeur de français. Cette interview sur le spectacle s’est déroulée en Classe, elle a été préparée et réalisée par nous, ses élèves de la classe de première Gestion Administration avec l’aide de l’association « le Gabian ».

Les Élèves : Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire ce spectacle ?

Sylvie Grach : Chaque année, je mets en place un projet, un spectacle qui soit en lien avec le programme. C’est toujours bien de sortir d’un enseignement classique. Je me suis servi d’une œuvre entière étudiée en classe pour lancer le projet.

 

LE : Pourquoi avoir monté ce projet ?

SG : Pour permettre aux jeunes de se découvrir, de mieux se connaître

 

LE : Pourquoi avoir choisi Raymond Devos comme auteur pour les sketches ?

SG : J’ai vu le spectacle de François Morel qui met en scène des sketches de Raymond Devos et j’ai pensé à vous, en me disant que ça irait bien avec la séquence poésie. Il sait jouer avec les mots, c’est le roi du jeu de mots, ça m’a paru très intéressant de travailler dessus.

 

LE : Pour la chorale, pourquoi avez-vous choisi ces chansons-là ?

SG : Vous avez travaillé sur les chansons engagées et vous m’avez fait des propositions d’artistes contemporains dont certains m’étaient totalement inconnus. J’ai voulu à mon tour vous faire connaître mon univers, car l’enseignement c’est avant tout du partage.

 

LE : Comment ce projet a été mis en place ?

SG : En fait, j’en ai planifié les grandes lignes mais le projet ne pouvait exister que si vous y participiez activement. La base c’est la confiance entre vous et moi sinon il n’y a pas de projet possible.

 

LE : A-t-il été difficile de mettre en place le projet avec le COVID ?

SG : Clairement oui ! Parce que nous avons manqué de temps pour les répétitions, que vous êtes venus sur votre temps libre preuve de votre investissement. Mon plus grand regret est de ne pas avoir pu voir l’amphithéâtre rempli réagir avec autant d’émotion que moi. L’émotion était unanime.

 

LE : Combien de temps cela a-t-il pris pour mettre en place le spectacle ?

SG : Nous avons répété depuis le retour des vacances de Noël et bouclé les répétitions fin janvier, soit environ 3 semaines. Pour un spectacle d’une durée de 30 minutes. Bien évidemment, nous avions travaillé les textes avant les répétitions du spectacle.

 

LE : Pourquoi avoir choisi notre classe pour ce projet ?

SG : En fait, j’ai un projet avec chacune de mes classes. Comme votre classe de première n’a pas d’examen en fin d’année, on a pu faire ce projet en particulier.

 

LE : À quoi ce spectacle a-t-il mené ?

SG : Ce spectacle a abouti à une vraie cohésion de groupe. À des moments de réelles détentes entre nous. On travaille vraiment autrement et ça a amené du plaisir à tout le monde.

 

LE : Quels messages vouliez-vous transmettre à travers ce spectacle ?

SG : Deux choses essentielles : le poids des mots. Vous avez retenu qu’un mot est un mot et qu’il a une répercussion. Les mots sont de véritables armes. Mais aussi j’ai voulu vous transmettre un message de tolérance, de fraternité, de solidarité.

 

LE : Avez-vous aimé le spectacle ?

SG : j’ai ADORÉ ce spectacle !

 

LE : Comment l’avez vous ressenti ?

SG : Dans un premier temps, j’ai ri. Vous avez réussi à mettre en scène les sketches de Raymond Devos. Ça m’a amusé de vous voir à l’œuvre.

La chorale m’a énormément émue. Il est important à votre âge de faire passer ces messages de tolérance et d’espoir.

J’ai été très fière de mes élèves, de tous, sans exception. Très fière du travail réalisé. Et j’ai été très émue si vous voulez savoir.

 

LE : Avez-vous remarqué des améliorations chez les élèves ?

SG : Tout à fait. Et c’est une chose très gratifiante pour un enseignant.

Bien sûr que je constate des progrès. Ce qui est plus intéressant encore, c’est que vous vous rendiez compte de vos progrès, que vous vous rendiez compte que vous vous êtes dépassés.

Et pas seulement les timides. Vous avez su gérer votre corps, votre voix, prendre la parole en public.

Vous avez tous sans exception, progressés, appris à vous découvrir. Vous avez ouvert des portes à vos possibilités.

Je tiens à vous remercier pour ces moments de partages et de joie professionnelle.

On est content de faire ce métier, vous nous le rendez bien.

Je remercie l’association « le Gabian » pour le travail et les échanges. Pour ces moments de partage que ce projet a permis de vivre tous ensemble.

Nous remercions Madame Grach d’avoir bien voulu répondre à nos questions, mais aussi pour sa patience et sa confiance. Merci de nous avoir fait participer à ce spectacle et de nous avoir fait vivre cette expérience

GA/LOG en Action – par les lycéens de première GA

henry leroy port saint louis du rhone le gabian

Le 26 janvier 2021 dans l'amphithéâtre du lycée Henri Leroy, on a fait un spectacle de théâtre suivi d'une chorale pour dénoncer les discriminations et les inégalités dans le monde.

“Des mots pour jouer, des mots pour dénoncer ” par la classe de 1ère Gestion Administration et Logistique.

Avant de monter sur scène, nous étions stressées ;

Une fois sur scène, nous étions gênées et excitées puis notre passage fini, nous étions contentes et rassurées

henry leroy port saint louis du rhone le gabian
La chorale - Crédit photo : François

“J’étais stressée sur scène puis plus détendue lors de la chorale” pense Amel

 

“Au début, j’étais hyper stressée mais au final, tout s’est bien passé et à la fin du spectacle j’étais prêtre à recommencer” nous confie Célia

 

“Au moment où je devais ouvrir ma veste et dire “c’est moi la banquière” j’avais très honte” dit Lola

 

“J’étais stressée et excitée sur scène mais contente à la fin” nous raconte Clara

 

          Par Amel, Célia, Lola et Clara

          Crédit photos : François

Cher Journal – par les lycéens de première GA

henry leroy port saint louis du rhone le gabian

Après avoir jouer le spectacle "Des mots pour jouer, des mots pour dénoncer", 4 élèves ont choisi de s'exprimer sur leurs ressentis au travers un extrait de journal intime :

Aude

“ J’ai assisté et participé à une représentation théâtrale, oui !!!

Avant de monter sur scène, j’étais très stressée, j’en tremblais presque, mais… une fois que c’était mon tour, la pression a tout à coup disparu !

Je me suis sentie libérée, presque remplie de joie ! Et j’ai commencé à apprécier le moment et à en profiter pleinement. 

J’espère avoir à nouveau l’occasion de participer à un projet semblable ! La représentation a été suivie par la chorale, ohh… j’ai adoré, j’aime trop chanter ! ”

Manon

“ J’ai réalisé une représentation théâtrale avec ma classe !!!

Alors au début, j’étais trop stressée ! Puis quand est venu mon tour, mon coeur s’est accéléré de minute en minute tellement qu’il y avait de la pression en moi !

Puis est venue la chorale… mon angoisse est redescendue à une vitesse ! Wow !

Une fois que la représentation s’est terminée, j’ai ressenti une joie m’envahir !

Tu n’as pas idée de la libération, j’étais si contente car la représentation a fait tellement sourire et rigoler le public ! ”

David

“ Lorsque, je suis arrivé au niveau des sièges, j’ai commencé à ressentir une énorme tension, mes camarades passèrent, puis vint mon tour, j’étais très anxieux mais j’y suis allé.

J’angoissais beaucoup en voyant le regard des gens, mais en regardant bien, les visages de toutes ces personnes étaient pleins de joie.

A la fin du spectacle, nous avons fait la chorale : j’étais encore plus stressé mais à la fin j’étais soulagé et heureux d’avoir réalisé ce défi ! 
En conclusion, j’ai bien aimé faire cela en dehors de la chorale.”

Clément

“ Aujourd’hui, j’ai accompli un grand challenge “la peur du regard des gens”. 

Mon ressenti de ce spectacle est de la joie, du stress, un amusement et de l’excitation car j’étais pressé de montrer mon talent à la guitare.

Je remercie tout le monde de nous avoir fait partager ce moment extraordinaire car ça nous a permis de nous amuser tout en rigolant. 

Je suis content qu’on ait pu rendre heureux les spectateurs et qu’ils aient pris du bonheur à nous regarder.

Merci à Monsieur Met de nous avoir délivré son message émouvant, ça nous a touché. ”

               Par Aude, Manon, David et Clément

              Crédit photos : François

Le spectacle Oxygène – par les lycéens de première GA

henry leroy port saint louis du rhone le gabian

Le spectacle Oxygène

Scène 1 

Oppressée par la pandémie

Mon visage je le cache à mes amis,

Je dois me fondre dans la masse

Mon coeur désespère de s’exprimer en classe,

Seuls mes yeux dépassent du masque.

Confinée derrière mon masque

J’ai appris à me cacher

Je sais que c’est pour nous protéger,

Mais, j’ai l’impression de perdre mon identité…

Mon sourire n’existe plus !

Il est bloqué par ce bout de papier,

Il est effacé derrière ce morceau de tissu !

 

Scène 2

Le 26 janvier 2021, une expérience inattendue

La scène m’a remplie de bonheur !

La solidarité, la fraternité ont effacé mes frayeurs !

Remplis de compassion et de courage,

Tous unis, débordant de fierté,

Nous nous sommes mis à l’ouvrage !

Nos bouches ont chanté

Les mots ont coulé,

La joie s’est manifestée

Le masque a été avalé, oublié !!!

Le spectacle, la complicité m’ont fait voyager vers,

La persévérance, la confiance d’un avenir féroce

A pleins poumons, je m’ Oxygène mon cher Raymond Devos

Je cours dans ce monde de folie

Sans doute plein d’embuches, de murs gigantesques.

 

Scène 3

Mais tant qu’on reste unis

Tant qu’on pourra s’exprimer, au travers de sketchs et de fresques

De poésie, de théâtre, de chants et d’écriture…

Aucun masque ne pourra plus m’empêcher de sourire !

Je serai combattant,

Comme le roi Arthur, avec mon épée Excalibur à la main,

Le masque, il sera mon ennemi ou mon copain.

Mais moi je me dirige vers mon avenir serein.

Vive le théâtre, et la comédie !

Ils font éclater les rires de mes amis !

Et naître l’euphorie !

Je ris ! Je ris ! Je vis !!

 

      Les GéAnts de la comédie !

      Louise Fernandez avec Nahida, Flavie et Ryad

Dessins par Belkiat

 

Des mots pour jouer, des mots pour dénoncer – par les lycéens de première GA

henry leroy port saint louis du rhone le gabian

Le 26 février 2021 a eu lieu une représentation de lecture théâtralisée et une chorale réalisées par les classes de 1ère GA/LOG au lycée Henri Leroy.

Le spectacle a été préparé en un mois et il a été filmé pendant la représentation finale par l’association LE GABIAN.

La pièce de théâtre est une reprise des sketchs de RAYMOND DEVOS*, et la chorale était sur le thème de la discrimination et du racisme.

Les élèves ont interprété des musiques comme “Lily” de Pierre Perret, “Comme toi” de Jean-Jacques GOLDMAN, “Indignez-vous” de HK et “Imagine” de John Lennon, qui dénoncent la discrimination et le racisme.

henry leroy port saint louis du rhone le gabian
Spectacle "Des mots pour jouer, des mots pour dénoncer". (Photo : François)

Voici les témoignages de 3 élèves qui ont joué le spectacle :
NOA : “Le spectacle était bien j’avais beaucoup de stress au début face à tant de personnes, mais c’était marrant à faire au bout du compte”.

YOUSSEF : “Au début, j’étais gêné mais au fil du spectacle, je n’étais plus gêné et j’arrivais à jouer mon rôle et j’ai bien aimé le spectacle.”

FRANCOIS : “Pour ma part, j’ai aidé l’association “Le GABIAN” en prenant des photos lors du spectacle qui m’a plu.”

L’avis du public : Le public était ému et le chef d’établissement a félicité les élèves pour leur spectacle.

*Raymond DEVOS créer et joue ses propres sketchs humoristiques.

 

Noa, François, Youssef

Crédits photos : François